Trouver un «covoitureur» en temps réel, c'est possible

Béatrice Colin

— 

L'appli a été téléchargée 2 500 fois.
L'appli a été téléchargée 2 500 fois. — F. Lodi / 20 Minutes

Un Toulousain perd en moyenne trente-neuf heures dans les bouchons chaque année. Parmi les victimes de la circulation, de nombreux employés d'Airbus. Pour les aider à patienter, l'équipe de Coovia distribue cette semaine au rond-point de la Crabe des balles anti-stress. Un moyen pour cette start-up toulousaine de promouvoir son application de covoiturage et d'informations sur les transports en commun.

Horaires et durée de trajet


Lancée il y a un an, une nouvelle version de l'appli vient d'être mise en service. «Nous ne proposons pas un système de covoiturage traditionnel, les utilisateurs peuvent voir en temps réel quelles sont les voitures avec des sièges vides autour d'eux et grâce à l'appli monter à bord pour se rendre à leur travail», explique Jonathan Essig de Coovia. Benoît travaille à Saint-Martin-du-Touch et passe tous les jours au moins quinze minutes dans les bouchons. «L'intérêt de cette appli, c'est sa flexibilité et la possibilité, s'il y a beaucoup d'utilisateurs, de»covoiturer«à n'importe quel moment, mais aussi de faire des économies. Et au final d'avoir moins de voitures sur la route, donc un trafic plus fluide», espère ce salarié du groupe aéronautique. Fabien, qui travaille pour un loueur de voitures à Blagnac, l'utilise pour se rendre au boulot et connaître les horaires des bus instantanément. «J'habite en plein centre, ça me permet de savoir combien de temps je vais mettre pour me rendre à l'aéroport avec la ligne 66», explique-t-il. Comme lui, ils sont 2 500 à avoir téléchargé Coovia.

■ Utilisation

Il n'y a d'ailleurs pas d'échange d'argent direct entre les deux « covoitureurs». Il existe une monnaie virtuelle qui est débitée et créditée sur les comptes de chaque utilisateur de Coovia.