Trop tendre, la filière bois

©2006 20 minutes

— 

Si le bois ne manque pas dans les massifs de Midi-Pyrénées, la filière qui l'exploite n'en profite pas forcément. C'est le paradoxe pointé par une étude de l'Insee sur ce secteur d'activité, dont les résultats ont été dévoilés hier. « Le potentiel forestier de la région est sous-exploité, estime Dominique Pélissié, directeur régional de l'agriculture et de la forêt. On récolte chaque année 3,3 millions des 148 millions de m3 sur pied. Or on sait que l'accroissement annuel des forêts régionales est de 6 millions de m3. On pourrait donc prélever plus sans porter atteinte au patrimoine. ». Cet apport de matière première permettrait aux industriels d'éviter les importations. Pour cela, une sensibilisation des propriétaires est nécessaire, ainsi qu'un aménagement de pistes pour accéder aux zones de coupe.

« L'enjeu pour nous est de conforter les conditions d'approvisionnement. Et ainsi d'éviter de continuer à perdre des emplois, alors qu'on voit bien qu'il y a un engouement pour le bois dans la construction ou l'énergie », insiste Paul Maurin, de l'association Midi-Pyrénées bois, qui regroupe les acteurs de la filière. Cette dernière emploie 15 600 salariés.

B. C.