Pas de procès pour les irradiés de Rangueil

— 

La perspective d'un procès semble s'éloigner pour les victimes de surirradiations du CHU de Rangueil. La chambre de l'instruction de Paris a confirmé le 3 mars l'ordonnance de non-lieu rendu en septembre par le juge d'instruction. Ce dernier avait décidé de ne pas poursuivre le CHU et son personnel, relevant des erreurs «mais pas de faute pénale».

Entre mai 2006 et mai 2007, 145 patients de l'hôpital Rangueil ont reçu une surdose de rayons. A l'origine de la plainte, l'association SOS Irradiés 31 ne baisse toutefois pas les bras. «Le combat n'est pas terminé. Nous étudions la possibilité de poursuivre les responsables devant les juridictions pénales en délivrant une citation directe», a indiqué dans un communiqué son avocat, Christophe Léguevaques. «C'est la complexité du dossier qui, pour le moment, permet aux coupables d'échapper à leurs responsabilités», déplore de son côté sa présidente Odile Guillouet.