Le corps électoral a pris du poids en 2006

©2006 20 minutes

— 

Au total, 38 797 nouveaux électeurs se sont inscrits en 2006 sur les listes électorales toulousaines. C'est trois fois plus qu'en 2005, mais la mairie minimise le phénomène. « Ce n'est pas non plus le raz de marée annoncé », estime Jacqueline Baylé, l'adjointe au maire chargée des élections, qui veut « comparer ce qui est comparable ». En 2000 et 2001, années précédant les élections municipales puis la présidentielle, 44 285 nouveaux inscrits avaient été enregistrés. Depuis 2005, le nombre de nouveaux votants atteint 52 131. « Cette augmentation de 18 % entre les deux périodes me paraît tout à fait normale compte tenu de l'accroissement démographique », note le maire (UMP) de Toulouse, Jean-Luc Moudenc. Logiquement, un quart des nouveaux inscrits a moins de 21 ans, mais la mairie n'a pas encore affiné les chiffres, ni par tranches d'âge, ni par secteurs géographiques. L'expérience du « bus des élections » menée dans les quartiers en partenariat avec SOS Racisme a permis la délivrance de 103 nouvelles cartes d'électeurs.

Mais en février, une fois que l'Insee aura croisé les données des diverses communes, une vague estimée à « 15 000 radiations » viendra entamer ce nouveau capital d'électeurs.

H. M.