Armes anti-grêle en danger

Béatrice Colin

— 

Il existe 750 générateurs anti-grêle en France, dont 85 en Haute-Garonne.
Il existe 750 générateurs anti-grêle en France, dont 85 en Haute-Garonne. — F. Scheiber/20 Minutes archive

En 2009, de gros grêlons s'abattaient sur Toulouse, causant d'importants dégâts matériels. Pour éviter que ces averses se reproduisent régulièrement, des mesures préventives sont mises en place d'avril à octobre pour réduire leur intensité. A défaut de moyens, elles sont aujourd'hui en danger.

Réduction des dommages


Grâce à son réseau de 85 générateurs au sol gérés par des bénévoles, l'association départementale de lutte contre les fléaux atmosphériques (ADLFA 31) diffuse dans l'air quelques heures avant le passage du nuage des noyaux de congélation. Cela a été le cas 17 fois en 2013. «Nous augmentons ainsi leur nombre, ce qui permet de limiter la croissance des grêlons dans les nuages. Dans les treize départements équipés de générateurs, on recense 40 % de dommages en moins. Grâce au grêlimètre, nous savons aussi que les épisodes de grêle y sont moins fréquents et moins intenses», assure Claude Berthet, directrice de l'association nationale qui chapeaute l'ADLFA. Face à la réduction des financements de certaines collectivités, et à la hausse du prix de l'iodure d'argent utilisé dans la solution brûlée par les générateurs, cette dernière doit trouver 45 000 € pour maintenir le maillage du territoire.

■ Investisseurs

Au-delà des communes et des agriculteurs, des entreprises peuvent aussi financer l'ADLFA. Airbus l'a fait et possède même un générateur, car la grêle peut abîmer les carlingues des avions.