Ça leur chauffe les oreilles

Béatrice Colin

— 

Philippe Duclos et Elisabeth Folliet du collectif Antibruit Rangueil.
Philippe Duclos et Elisabeth Folliet du collectif Antibruit Rangueil. — F. Scheiber/20 Minutes

Pour s'entendre lorsqu'on longe la rocade du côté de Rangueil, il vaut mieux tendre l'oreille. A l'automne, les travaux d'élargissement des 2, 4 km de rocade entre Lespinet et Rangueil devraient débuter. Si ce chantier est attendu par les automobilistes confrontés aux bouchons, il l'est beaucoup moins des riverains. Au-delà de la pollution, ils craignent une montée des nuisances sonores. Pour être sûrs de limiter les niveaux de décibels, ils ont décidé de monter un collectif. «Nous demandons l'installation de vrais murs antibruit comme ceux mis en place près de l'Onera, et pas seulement des palissades en bois comme celles installées entre Empalot et Jules-Julien, inefficaces et coûteuses», insiste Philippe Duclos son président.

Protection réglementaire


Pour appuyer sa demande, il fait valoir la proximité de groupes scolaires et de près de 2 000 riverains. «Il va y avoir un traitement de protection acoustique complet et réglementaire. Il n'y a pas un seul type de mur qui marche et il ne faut pas avoir d'a priori sur les matériaux. Il y aura un contrôle après leur mise en place», assure Philippe Grammont, directeur adjoint de la direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement. Ils ont rendez-vous vendredi pour en débattre.

■ Travaux

Le coût de l'élargissement de cette portion est de 37 millions d'euros, contre 13 millions pour le Palays-Lespinet. Si les crédits sont débloqués, les travaux débuteront à l'automne pour deux ans.