«C'est malhonnête»

Propos recueillis par Nicolas Stival

— 

Novès déplore les " injustices ".
Novès déplore les " injustices ". — F. Scheiber/20 Minutes

Les doublons «Top 14-Tournoi des VI Nations» font toujours autant pester Guy Novès. Pour le manager général toulousain, privé de sept joueurs retenus en Bleu, son équipe, sixième du Top 14, est gravement lésée avant d'accueillir Montpellier, cinquième, samedi.

Vous sentez-vous défavorisés avant de recevoir Montpellier ?

C'est irresponsable, suffocant et surtout malhonnête de demander à une équipe d'évoluer sans sept joueurs français internationaux, et même neuf en comptant Dusautoir et Fritz (blessés). En face, il manquera Nicolas Mas… Il faut aussi rajouter les blessés. C'est malhonnête vis-à-vis des spectateurs et du rugby, que l'on prétend professionnel. Certains diront que c'est super car grâce à ça, l'équipe de France a gagné samedi (contre l'Angleterre). Pour moi, qui suis dans l'entreprise Stade Toulousain, il est impensable de tolérer autant d'injustices.

Vous devez réagir après la défaite

face au Racing-Métro (25-5)...

On sera dans les mêmes dispositions, sauf que le comportement que nous avons eu lors de cette rencontre ne doit pas se renouveler. Nous essaierons d'être les meilleurs possibles. On a dit qu'on faisait de Montpellier une priorité. Pas simplement parce qu'on joue chez nous, mais tout simplement parce qu'on a besoin de points pour continuer à survivre en haut du tableau.

Vous répétez qu'un jour Toulouse ne sera pas en demi-finale du Top 14...

Je le crains chaque année ! Et je le répète, car je prépare les médias à cette situation qui nous arrivera un jour. Regardez Biarritz, qui a été deux fois champion de France consécutivement (en 2005 et 2006) et qui joue la descente. En voyant ce qui arrive aux autres, je me dis que ça peut nous arriver à nous aussi.

■ Effectif

Maestri, Nyanga, Picamoles, Doussain, Fickou, Huget, Médard sont en Bleu ; Kakovin, Dusautoir, Lamboley, Galan, Beauxis et Fritz blessés. McAlister (biceps) sera de retour d'ici trois-quatre semaines.