Il va bien falloir remplacer «l'irremplaçable» Dusautoir

N. S.

— 

Le capitaine toulousain Dusautoir.
Le capitaine toulousain Dusautoir. — F. Scheiber/20 Minutes

Le Fidjien Akapusi Qera fera ses débuts toulousains samedi à Saint-Denis, face au Racing-Métro. L'ancien troisième ligne aile des Anglais de Gloucester a signé comme joker médical de Grégory Lamboley (genou, saison terminée). Le club va-t-il encore recruter à ce poste, pour pallier la longue absence (au moins trois mois) du capitaine Thierry Dusautoir, blessé au biceps samedi à Parme, en H Cup (6-16), et opéré mercredi ? Le Stade veut «se donner du temps» avant de trancher, selon Guy Novès. «Il n'est pas difficilement remplaçable, il est irremplaçable, car il s'appelle Thierry Dusautoir et qu'il a été élu meilleur joueur du monde il y a quelques années [en 2011]», assène le manager général. Malgré une atmosphère morose, entre cette blessure et la perspective d'un terrible quart de finale européen chez les Irlandais du Munster, Novès ose une blague : «A moins que Richie McCaw [capitaine de la Nouvelle-Zélande] ne veuille venir, Thierry étant en concurrence avec lui pour le titre de meilleur joueur du monde…» Pour l'heure, le Stade peut compter à ce poste sur Qera, Nyanga, Camara, Picamoles et Tekori, pour ne parler que de l'effectif professionnel.