La thèse, une voie vers la chaire

Béatrice Colin

— 

Les thésards ont 30 ans en moyenne.
Les thésards ont 30 ans en moyenne. — F. SCheiber/20 Minutes

Si l'Université Toulouse-I Capitole accueille 20 % d'étudiants étrangers, plus on monte dans le niveau d'étude et plus ils sont nombreux. C'est l'un des enseignements de l'étude réalisée en 2012 et 2013 par son Observatoire des formations et de l'insertion professionnelle auprès des doctorants pour mieux connaître leurs conditions d'étude. «C'est l'une des surprises : il y a 51, 5 % d'étudiants de nationalité étrangère. Ils ont en moyenne 30 ans et 2 mois et, à 56 %, ce sont des hommes», détaille Marc Bourdier, son directeur.

Inégalités d'origine


A ce niveau d'étude, les inégalités sociales ressortent. Ainsi, 70 % des pères et des 67, 5 % des mères des thésards de l'école d'économie ont fait des études supérieures. Mais qu'ils soient étudiants en droit ou gestion, dans 82 % des cas, ils veulent être chercheur ou enseignant. «Il faudrait considérer la thèse comme une porte ouverte sur un ensemble de métiers et pas uniquement sur celui d'enseignant-chercheur. Beaucoup d'entreprises et de cabinets de conseils juridiques engagent des docteurs», assure Bruno Sire, le président de l'Université.