Airbus atteint des sommets inégalés

Hélène Ménal

— 

Airbus et son équipe dirigeante détiennent 51 % du marché mondial.
Airbus et son équipe dirigeante détiennent 51 % du marché mondial. — F. Scheiber/20 Minutes

C'est tout simplement la meilleure performance commerciale de l'histoire de l'aéronautique. Airbus a vendu 1 619 avions l'an dernier (1 503 après déduction des annulations) s'arrogeant 51 % du marché mondial. Et ce n'est pas tout. L'avionneur a aussi atteint un nombre de livraisons inégalé : 626 appareils sont sortis des chaînes, 38 de plus qu'en 2012, année du précédent record. L'industriel peut ainsi se targuer d'avoir 5 559 avions sur ses carnets de commandes, soit l'équivalent de 593 milliards d'euros et de huit années de production.

L'A320neo s'envole


L'horizon 2014 s'annonce plutôt dégagé avec, si tout va bien, deux bonnes raisons d'ouvrir le champagne. D'abord le premier vol commercial du nouveau gros-porteur A350XWB annoncé pour le quatrième trimestre. L'automne devrait aussi être marqué par le premier vol tout court de l'A320neo, la version remotorisée et économe d'un grand classique dont le démarrage commercial fulgurant est pour beaucoup dans la performance dévoilée lundi. Airbus semble planer, à l'apogée de son histoire. Mais le constructeur vit aussi une période charnière avec, pour la première fois depuis plus d'une décennie, aucun projet de nouvel avion en soute. «Nous devons nous focaliser sur l'amélioration de tous nos programmes […], indique Fabrice Brégier, son patron. Le développement restera très important mais il sera moins risqué.» Après avoir embauché 16 500 personnes au cours des cinq dernières années, la courbe des recrutements va s'infléchir. Il y en aura 1 000 en externe en 2014, essentiellement des cols bleus. Les créatifs et concepteurs en col blanc ont mangé leur pain blanc. «Nous devrons être vigilants et nous assurer que les salariés du bureau d'études souffrent le moins possible», souligne Françoise Vallin, déléguée CFE-CGC. Xavier Pétrachi de la CGT est carrément inquiet. «On estime que cette stratégie va se traduire par une perte de 3 000 emplois en trois ans chez les sous-traitants spécialisés dans la conception», indique-t-il.

■ Contraste

En 2014, Airbus va aussi recruter 500 salariés en interne. Ils viendront de la branche Espace et Défense de sa maison mère, EADS, qui vient d'annoncer 3 800 suppressions de postes.