Le TFC fan de Furman

Nicolas Stival

— 

Furman (à gauche) lors d'un Pologne-Roumanie amical, le 2 février 2013.
Furman (à gauche) lors d'un Pologne-Roumanie amical, le 2 février 2013. — P. Armestre/AFP

Pisté depuis plusieurs mois par le TFC, Dominik Furman pourrait quitter le Legia Varsovie cet hiver. Au terme d'une réunion ce lundi, le champion de Pologne en titre et actuel leader du championnat s'est entendu avec les émissaires toulousains autour d'un transfert de 2, 7 millions d'euros. Dans la soirée, il restait à obtenir l'accord du jeune milieu axial, courtisé par d'autres clubs, notamment anglais.

Grand espoir polonais


L'international de 21 ans (2 sélections) est l'un des plus grands espoirs de son pays. «Furman n'est pas seulement très performant défensivement, il peut aussi être très créatif, assure Tomasz Wlodarczyk, responsable de la rubrique football du quotidien sportif Przeglad Sportowy. Lorsque Jan Urban entraînait le Legia [jusqu'en décembre, avant d'être remplacé par Henning Berg], il tirait tous les coups francs et les corners.» Excellent en 2012-2013 pour sa première saison professionnelle, le gracile milieu (1, 82 m, 69 kg), lié à son club formateur jusqu'en 2017, est davantage à la peine depuis cet automne. Cela ne l'empêche pas d'être convoqué en sélection pour deux matchs amicaux contre la Norvège et la Moldavie, les 18 et 20 janvier à Abou Dhabi.

■ Du côté des blessés

Abdennour (cuisse) doit reprendre un entraînement individuel. Reste à savoir si le défenseur sera prêt dimanche contre Bordeaux… Yago devrait l'être. Chantôme, Ninkov et Moubandje sont déjà forfaits.