Pas si blème cet HLM…

Eric Dourel

— 

Tom Pozieux au four et au moulin pour jouer treize personnages.
Tom Pozieux au four et au moulin pour jouer treize personnages. — Djeyo/Le clou dans la planche

Déjà, lui n'est pas né avec une cuiller dorée dans la bouche. C'est déjà ça. Car avant de se lancer dans des one-man-shows totalement délirants et bourrés de tendresse, Tom Pozieux faisait autre chose de sa vie. Il était batteur et enseignant artistique de cette discipline. Peinard derrière des gros fûts en bois. Sauf que Tom avait envie d'un peu plus d'adrénaline dans sa vie. Et le voilà qui commence à monter sur scène en 2004. Depuis, difficile de l'arrêter…

Ma 6-T va craquer


Dans Toute ressemblance avec…, Tom campe ici pas moins de treize personnages. De Tata Paulette, une nounou qui fume clope sur clope, en passant par Le Duff, qui promène son chien et jusqu'à Corinne, une insomniaque délirante, Tom raconte en accéléré la vie de treize habitants d'un immeuble. Lesquels se croisent, s'apprécient, voire se détestent. Bref, des gens qui cohabitent ensemble. C'est plein d'humour et de tendresse. Et en guise d'accessoire, Tom use et abuse d'un seul et unique fauteuil de théâtre. Largement suffisant.

8 € à 12 €, du 16 au 25 janvier, au théâtre du Chien Blanc.