Déployer ses ailes à l'international

— 

Une liaison vers New York est prévue.
Une liaison vers New York est prévue. — F. Scheiber/20 Minutes

En lançant en septembre la campagne «We love New York, we want New York» sur les réseaux sociaux, les responsables de l'aéroport ont réussi leur coup. Près de 140 000 internautes ont partagé, vu et «liké» ce post dont l'objectif était de convaincre les compagnies aériennes du potentiel d'une ligne directe entre la Ville rose et la Grosse Pomme. Et ce jeudi, lors de la présentation du bilan 2013 et des perspectives, la directrice du développement d'Aéroport Toulouse Blagnac a indiqué «que la compagnie XL Airways devrait ouvrir la ligne en 2015, sur les mois de juillet et août. Nous espérons aussi finaliser avec American Airlines des vols toute l'année en 2016», avance Catherine Gay. Cette dernière ne désespère pas d'avoir aussi un jour un Toulouse-Dubaï, et plus rapidement Copenhague, Budapest et peut-être Moscou.

Doper le trafic international


Ces nouvelles destinations internationales viendraient relancer le trafic hors des frontières, en baisse de 1, 5 % en 2013. Les charters ont en particulier accusé une chute vertigineuse de 18, 2 % l'an passé. L'effet « printemps arabe » n'y est pas pour rien. Mais une des autres raisons est la montée en puissance des offres low cost régulières sur les mêmes destinations. Aujourd'hui, elles représentent 27, 4 % du trafic sur la plateforme de Blagnac, dont 90 % assurés par la compagnie EasyJet, qui y a une base avec deux avions. D'ici peu, elle devrait d'ailleurs fêter son 10 millionième passager toulousain. B. C.