Le tram entre en cohabitation

Hélène Ménal

— 

Le tramway Garonne, ici avenue de Muret.
Le tramway Garonne, ici avenue de Muret. — F. Scheiber/20 Minutes/Archive

Avis aux lève-tôt ou aux amateurs de paris. Pour prendre ce vendredi la toute première rame du tram Garonne, il faudra se planter à 5 h 25 précises à l'arrêt Arènes. Il n'y aura ni petits fours, ni orchestre. Juste une rame inaugurale qui, si tout va bien, terminera sa course 13 minutes plus tard devant le Palais de Justice. «Ce temps nominal a été respecté durant les tests. Techniquement nous sommes prêts», indique Olivier Poitrenaud, le directeur de Tisséo. Le responsable reconnaît aussi que «l'inscription du tram dans la circulation» n'est pas encore optimale. Depuis que la «marche à blanc» a démarré, le 6 décembre, les embouteillages se sont aggravés à l'approche de plusieurs carrefours, au Fer-à-Cheval et place Emile-Mâle notamment. Ce n'est pas Maéva qui dira le contraire. Cette habitante de Saint-Agne, qui va au travail en voiture, «butte» tous les matins sur la place Lafourcade. «Ils auraient dû garder le tunnel pour faire passer le tram sous le carrefour», dit-elle. Et, de guerre lasse, elle a changé de trajet. Un traminot, qui a conduit les rames un dimanche, a fait le même constat. «C'est la première fois que je vois des bouchons à Toulouse ce jour-là !», souligne-t-il. Si le problème est réel, il n'est pas insoluble selon Olivier Poitrenaud. «Les techniciens de la communauté urbaine opèrent tous les jours de nouveaux réglages pour déclencher les feux tricolores. Ils vont poursuivre ce travail au-delà de vendredi. Nous devons faire en sorte que les carrefours continuent à jouer leur rôle de décompression sur le trafic», explique-t-il.

Vigilance au volant


Les automobilistes aussi doivent changer leur logiciel. Un accident léger entre une voiture et une rame a eu lieu mardi boulevard Déodat-de-Séverac où la signalisation d'un parking venait de changer. La voiture a emprunté malencontreusement un sens interdit.

Le conseil de prudence est d'éviter de s'engager à un croisement des voies du tram en plein bouchon. Et même dans ce cas, pas de panique, les rames se pilotent à vue et le «wattman» peut freiner.

■ Chiffres

Cette ligne de 3,4 km a coûté 115 millions d'euros et doit desservir 6 nouvelles stations. L'objectif «à terme» est d'augmenter la fréquentation du tram de 30 000 voyageurs par jour.