Une grande faim de terroir

Béatrice Colin

— 

Noir de Bigorre, cabécou d'Autan ou encore haricot tarbais. Tous ces produits qui font saliver seront présents sur les stands du Salon international de la sécurité et de la qualité alimentaire (Sisqa) qui se tient jusqu'à dimanche au Parc des expositions. A la veille de Noël et à l'heure ou le made in France fait son grand retour dans les mentalités, les Toulousains se pressent dans les allées à la recherche de charcuteries ou fromages produits en Midi-Pyrénées. Une tendance qui n'a pas échappé aux organisateurs. «Le label Rouge est le seul signe de qualité supérieure, mais il ne fixe pas un produit sur un lieu. Ce qui est important pour nous, c'est de contribuer à l'aménagement du territoire avec des produits non délocalisables, comme le rocamadour ou l'ail rose de Lautrec. Et l'avantage du salon c'est que les consommateurs ont en face d'eux ceux qui fabriquent, qui peuvent leur expliquer comment et où ils distribuent leurs produits», insiste Jacques Poux, le directeur de l'Institut régional de la qualité agroalimentaire. Aujourd'hui, les 120 produits sous appellation d'origine représentent 20 % du chiffre d'affaires des exploitations agricoles de la région. Il a été multiplié par trois en 20 ans.

Menu et communauté


Pour inciter les gens à consommer bien et local, la région a impulsé le concept des qualivores, une communauté de plus de 500 consommateurs prêts à acheter du mouton de Barèges-Gavarnie plutôt que Néo-Zélandais. «Nous visons surtout la conquête du marché toulousain où les gens ont de moins en moins de racines rurales», insiste Jacques Poux. Le mois dernier, huit restaurateurs se sont aussi engagés à faire des menus 100 % produits régionaux sous signe de qualité. «Plus on donne de l'information à nos clients sur la provenance, plus ils sont heureux. Les consommateurs recherchent ça», confirme Jean-Michel Giraud, patron de la brasserie l'Aéroplane qui a tenté l'aventure.

■ Pratique

Le salon se tient au Parc des expos de jeudi à dimanche de 10 h à 19 h, (nocturne vendredi jusqu'à 22 h). Tarifs : adulte,3 € ; réduit, 1,5 € ; gratuit pour les moins de 12 ans. Il se décompose en 4 espaces dont la Ferme et le Parcours des sens.