Koutchouk, la joueuse qui monte

— 

Anastasia Koutchouk a 18 ans.
Anastasia Koutchouk a 18 ans. — F . Scheiber / 20 Minutes

Entre ses études à Sciences-Po Toulouse, ses entraînements à l'Institut fédéral de volley-ball basé au Creps de Lespinet et ses séances avec l'AS Union, Anastasia Koutchouk n'a pas le temps de s'ennuyer. Malgré son agenda de ministre, cette jeune femme de 18 ans vient d'être sélectionnée au prochain stage de l'équipe de France de volley. Le tournoi qualificatif au championnat du monde aura lieu du 3 au 5 janvier, en Croatie. Une consécration pour cette joueuse qui traîne depuis l'âge de 8 ans sur les terrains de volley.

Se faire connaître


«Je ne m'y attendais pas du tout, confie cet athlète de 1, 91 m. Cela complique un peu ma fin d'année, car le premier stage a lieu du 16 au 23 décembre, alors que j'ai des partiels prévus en janvier. Mais comme je suis très motivée, je vais m'organiser pour tout mener de front.» Dix-huit joueuses ont été retenues pour ce stage, mais douze seulement partiront en Croatie. Pascale Lagorce, la présidente de l'AS Union, croit dans les capacités de la joueuse. «C'est une bosseuse qui ne demande aucun aménagement d'horaire, souligne-t-elle. Je ne doute pas de son potentiel à ce haut niveau.» Modeste, Anastasia Koutchouk assure aborder ce stage sans se mettre la pression. «C'est l'occasion de montrer ma technique et mon jeu afin de me faire connaître, concède la joueuse. J'y vais pour faire de mon mieux et prendre du plaisir, sans prétention vis à vis des autres joueuses.» J. R.