Des jokers internes pour le Fenix

N. S.

— 

L'arrière gauche Cyril Morency.
L'arrière gauche Cyril Morency. — FRED SCHEIBER/20 MINUTES

La base arrière du Fenix est décimée, avec les indisponibilités de Danijel Andjelkovic et de Jérôme Fernandez (fracture d'une main) mais aussi d'Angel Montoro (hernie inguinale). Pourtant, le quatrième de D1 ne cherche pas de joker médical. Tout d'abord, car il ne reste que trois matchs avant la trêve hivernale (à Montpellier, jeudi, puis contre Cesson et à Dijon) après laquelle le trio fera son retour. Mais pas seulement. «On a toujours communiqué sur notre volonté d'utiliser notre centre de formation», argumente l'entraîneur Joël Da Silva. Les néoprofessionnels Morency et Gilbert vont donc continuer à avoir du temps de jeu. «Il y a aussi Pavadé, qui arrive en fin de convention [avec le centre de formation] ou Perez, le meilleur buteur de sa poule en Nationale 2, qui vient de marquer son premier but en D1 contre Nantes [31-27]», complète Da Silva. Sans oublier la polyvalence des expérimentés Rémi Calvel et Vladimir Osmajic. En revanche, la saison du jeune stagiaire Bonilauri (genou) est déjà terminée…