Les NAC, ces petites bêtes qui montent

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

Chiens et chats ont du souci à se faire... Depuis quelques années, pythons, iguanes, rats et furets déboulent sous les sapins de noël toulousains. Ces nouveaux animaux de compagnie (NAC) tenaient même la vedette lors du salon Zoomania, le mois dernier au Parc des expos. Beaucoup de curieux et d'amateurs ont visité le stand de Frédéric Millier, éleveur de reptiles, qui présentait environ cent cinquante serpents. « Je suis ravi que ce salon s'ouvre aux NAC. Les reptiles intéressent de plus en plus de personnes, en particulier les femmes. Mais un serpent n'est pourtant pas un jouet. Il faut respecter les règles de son biotope comme la température et l'alimentation », prévient ce spécialiste. Les furets et les rats semblent beaucoup plaire aux étudiants. Leur petit prix, leur taille et leur entretien simple conviennent parfaitement aux petits budgets.

Chez Maud, 35 ans, qui aimerait travailler comme vendeuse en animalerie, les perruches callopsites cohabitent avec un écureuil de Richardson, un cochon d'inde péruvien, neuf rats dumbos, des gerbilles et deux pythons royaux. « Ces animaux m'ont toujours fascinée, souligne-t-elle J'ai adopté une souris quand j'étais adolescente puis je me suis intéressée aux autres NAC. J'ai appris à connaître leur comportement et leur besoin avant d'en acquérir. Le lien affectif développé avec un NAC n'est pas le même qu'avec un chien : vous devez apprendre à le manipuler pour créer une confiance. »

Julie Rimbert

Un certificat de capacité est obligatoire en France pour la vente voire la détention de certains animaux d'espèce non domestique. Un permis Cites est nécessaire pour les déplacements en dehors de l'Union européenne.