Ils mettent les Toulousains à poils

— 

Maxime Médard et son barbier.
Maxime Médard et son barbier. —

En novembre, les moustaches poussent comme des champignons. Et Toulouse n'est pas épargnée par le phénomène puisque, pour l'instant, huit équipes de la Ville rose ont rejoint le mouvement Movember*. Parti d'Australie il y a dix ans, il consiste à laisser libre cours à sa pilosité pour sensibiliser le public aux cancers typiquement masculins et récolter des dons. A l'aéroport ou dans les grandes écoles, les futurs moustachus de tous poils sont dans les starting-blocks. Tout comme les barbiers de la boutique O Cofador, de l'avenue de la Gloire, qui proposent un entretien gratuit hebdomadaire moyennant un don à la cause. «On invite toutes les équipes à rejoindre notre réseau pour montrer que le Sud-Ouest sait aussi se mobiliser», lance Hervé Boibessot, aussi leader de la team «La S'tache toulousaine». Elle a reçu un renfort de poids, avec les stadistes Maxime Médard et Romain Millo-Chlusky, venus faire leur «shave down» à la boutique. Une soirée est aussi prévue mi-novembre dans un bar.