La pompe à essence sert à financer le rail

©2006 20 minutes

— 

Sur un plein de 45 litres de super sans plomb, 50 centimes d'euros partiront dans les caisses de la région à partir du 1er janvier. Idem pour le gasoil à hauteur de 36 centimes. De nouvelles ressources pour la collectivité issues de la taxe intérieure de consommation sur les produits pétroliers (TIPP), fruit de la décentralisation. « Cela nous permettra de renforcer notre autofinancement et, en parallèle, de l'utiliser à l'amortissement d'un emprunt de 500 millions d'euros sur cinquante ans dédié à la modernisation du réseau ferré de Midi-Pyrénées », a indiqué hier Martin Malvy, président de la région à l'occasion de la session sur les orientations budgétaires. Au total, chaque année, cela équivaut à une manne de 21 millions d'euros. Ces nouveaux fonds permettront aussi d'éviter à la région d'augmenter ces taux d'imposition cette année, hors inflation. « Comme la TVA, la TIPP ne tient pas compte des revenus des ménages et donc elle pèsera en priorité sur les classes moyennes et les contribuables les plus modestes », a réagi le groupe d'opposition UMP-NI.

B. C.