L'A380 attend le top qui assurera son envol

©2006 20 minutes

— 

L'A380 a bouclé hier, après un tour du monde, son ultime campagne d'essais en vol. Loin des problèmes d'usinage de l'avion, la satisfaction dominait à l'arrivée du prototype « 002 » sur les pistes de Blagnac. « Ça fait un an et demi qu'on lui fait des misères, qu'on l'oblige à décrocher. Là, on a pu le tester en conditions de croisière, apprécier son confort et son silence », a déclaré, au pied de la passerelle, Jacques Rosay, le chef des pilotes d'essais. Le commandant a été impressionné par l'effet « Rolling Stones » suscité par l'avion, dont l'arrivée est attendue « par des foules » sur tous les continents. « Des milliers de critères ont été testés, des anomalies corrigées (...) C'est le meilleur avion de la gamme du point de vue de l'aérodynamique », a jugé de son côté Claude Lelaie, le chef du programme d'essais. La suite des événements repose désormais sur les administrations européenne et américaine qui doivent délivrer le « certificat de navigabilité » de l'appareil. Ce sésame doit être remis à Toulouse, « avant la mi-décembre », selon Airbus.

H. M.