Ces Saracens sont monstrueux

N. S.

— 

L'ouvreur anglais Owen Farrell.
L'ouvreur anglais Owen Farrell. — REX/Andrew Fosker/Secon/REX/SIPA

Invaincus en championnat d'Angleterre et victorieux d'entrée en Coupe d'Europe au Connacht (17-23), les Saracens marchent sur l'eau. Avant de recevoir Toulouse à Wembley, ce vendredi (20 h 45), les Londoniens font figure de favoris de la poule 3 de H Cup. «Si nous ramenons un point, ce sera déjà bien et si on gagne, ce sera un exploit», lâche Maxime Médard, aligné à l'arrière. Coleaders du Top 14, mais bredouilles loin d'Ernest-Wallon, les Rouge et Noir s'attendent à rencontrer une «équipe très, très physique», souligne le pilier remplaçant sud-africain Gurthrö Steenkamp, dont quatre compatriotes seront titulaires chez les «Sarries», au côté des stars anglaises Borthwick, Stevens, Farrell ou Ashton. «Ils ont des joueurs puissants qui cherchent toujours à franchir, analyse Médard. Cela ne va pas forcément jusqu'à l'ailier avec du jeu dans la zone de l'ouvreur et souvent la même animation entre 10-12-13. ça joue vite, c'est dur. Il faudra aller les chercher en défense, sinon nous passerons une mauvaise soirée.»