Nouvel hôpital, nouvelle grève

— 

Le nouvel hôpital se trouve à Purpan.
Le nouvel hôpital se trouve à Purpan. — F. Scheiber / 20 Minutes

Cuisines thérapeutiques, salle d'ergothérapie, fumoirs sous vidéosurveillance. Un bâtiment flambant neuf de 96 lits doit ouvrir ses portes ce mardi sur le site du CHU de Purpan. Il doit accueillir le service adultes de psychiatrie aujourd'hui installé dans des locaux inadaptés, construits en 1979 à Casselardit, au milieu de nulle part. Mais une grève du personnel pourrait bien perturber ce déménagement.

Davantage de postes demandés


«L'organisation de travail dans ce bâtiment neuf n'a pas été pensée en terme d'ergonomie, de conditions particulières au travail en psychiatrie. Il y a concrètement une augmentation de lits, du nombre de chambre d'isolement et un gel des postes d'hospitaliers», dénoncent la CGT et Sud. Ses représentants réclament la création de 36 temps plein, qui viendraient s'ajouter aux 124 agents en poste actuellement. «On parie sur l'humanisation des soins et quand quelqu'un est en formation on travaille en sous-effectif. Cela augmente les risques», assure Julien Terrié délégué de la CGT. «L'essentiel de la revendication est irréaliste et tient à une demande d'augmentation d'un tiers des effectifs pour une activité qui restera pratiquement identique dans des locaux plus adaptés», affirme de son côté le CHU rappelant que «les personnels de psychiatrie ont été associés dès le départ à ce projet». Sa direction s'est engagée sur le renforcement des équipes par la création de cinq nouveaux postes.