Une voie tracée pour EADS

— 

Dix-sept millions d'euros vont être investis pour améliorer la desserte du site aéroportuaire et «en particulier pour le désenclavement routier de l'accès au futur siège du leader mondial de l'aéronautique», autrement dit d'Airbus Group, ex-EADS. Ce sont les termes de l'accord intervenu lundi entre le préfet, la Région, le Conseil général et Toulouse Métropole. Le nouveau bâtiment doit être construit du côté de l'aviation d'affaires, c'est pourquoi l'échangeur du Ritouret va être «requalifié».