Un boogie-woogie bien serré, aux relents de blues

— 

Barrence Whitfield & The Savages n'est pas là pour vapoter.
Barrence Whitfield & The Savages n'est pas là pour vapoter. — no credit

A Toulouse, on a des chuteurs, vous savez ces types chargés de casser l'ambiance des fêtes nocturnes. Et bien là, on est ravi de voir débouler un hurleur, en la personne de Barrence Whitfield, entouré des Savages, son gang de rythm'n'blues. Ces lascars ont débuté il y a trente ans et ont enflammé les scènes du monde. Après s'être dissous, les revoilà, avec une énergie toujours intacte et empreinte de rock, soul et punk. Yeah…

8 € à 10 €, lundi 21 octobre, à 20 h, au Connexion Live, 8 rue Gabriel-Péri