Epargnant et solidaire, c'est possible

©2006 20 minutes

— 

Une boulangerie pour redonner vie à un village, une entreprise de transports pour personnes handicapées. Autant de projets financés grâce à l'épargne solidaire, à l'honneur cette semaine sur la région à travers de multiples rendez-vous. Parmi ses acteurs, on trouve Initiatives pour une économie solidaire (IES), présent cet après-midi au crédit coopératif* pour faire découvrir ses activités. Grâce à un investissement de 76 e dans cette société coopérative, on peut participer au financement de projets ayant une utilité sociale, souvent porté par des bénéficiaires de minima sociaux. « Depuis 1998, nous en avons soutenu 21. Aujourd'hui nous avons 350 épargnants, parmi lesquels on trouve des comités d'entreprise comme celui d'Astrium qui fait de l'épargne salariale », explique Fabrice Ruffier, son délégué général. En moyenne, IES investit près de 8 000 e dans les projets. « Pour nous, cela a eu un effet levier. Le fait de savoir qu'IES nous accompagnait a rassuré d'autres investisseurs de l'économie sociale et solidaire, ainsi que des banques », assure François Goudenove, directeur de WebSourd. Cette entreprise toulousaine destinée aux personnes sourdes et malentendantes, dont la vocation est de rendre service et non pas de faire des profits, s'est naturellement tournée vers IES. Au-delà de l'apport financier, « ils nous ont fait bénéficier de leur réseau », se félicite son responsable.

B. C.

* 6, rue Raymond-IV de 14 h à 17 h. Rens. : www.finansol.org

Initiatives pour une économie solidaire est implanté à Ramonville, dans les locaux de la Maison de l'économie solidaire qui regroupe 14 structures. Rens : www.ies.coop ou 05 61 75 12 97.