Le Stade désarmé avant Perpignan

N. S.

— 

Quatre victoires en quatre réceptions, trois défaites en trois déplacements. Depuis le début du Top 14, le Stade Toulousain a le mal des transports. Pas de bol, les hommes de Jean-Baptiste Elissalde se rendent samedi à Perpignan (20 h 35). Et pas dans les meilleures conditions. «Cette semaine, nous avions 19 absents», déplore le coentraîneur du quatrième du championnat, en déplacement chez le neuvième. Outre les blessés et les quatre sélectionnés pour le Four Nations, sept joueurs ont participé de lundi à mercredi au stage très décrié du XV de France (Maestri, Nyanga, Doussain, Fickou, Fritz, Médard, Huget). «Avec une seule mise en place, sans vidéo, on ne peut pas demander à nos internationaux d'être performants, si on les aligne sur le terrain», peste Elissalde. Outre les incertitudes bleues, le Stade devra sûrement se passer de Dusautoir, voire de Lamboley et de Tekori. Picamoles pourrait faire son retour.