Toulouse

Pas facile de garer son biclou

Ils réclament un garage à vélo dans la future station de métro Saint-Agne. Samedi, une vingtaine de militants de l'association Vélo ont pris d'assaut le train de 11 h 28, de Saint-Agne à Matabiau, en montant à bord avec leurs bicyclettes. Par chance,...

Ils réclament un garage à vélo dans la future station de métro Saint-Agne. Samedi, une vingtaine de militants de l'association Vélo ont pris d'assaut le train de 11 h 28, de Saint-Agne à Matabiau, en montant à bord avec leurs bicyclettes. Par chance, il n'y avait pas grand monde dans le TER. « Aux heures de pointe, on reste à quai », explique un manifestant. « Nous sommes ravis de pouvoir embarquer les vélos dans les trains, mais le système arrive à saturation », indique Florian Justiz, le vice-président de l'association. L'idéal, pour ces travailleurs écolos, serait de laisser les deux-roues à la gare. Or, le local-garage de Saint-Agne ne contient que 18 places. « Il faut trois ans pour en décrocher une et il y a cinquante personnes sur liste d'attente. » D'où l'idée d'un autre local, à 100 m de là, dans la station de métro. Un équipement que Tisséo n'a pas prévu de réaliser.