Une chanteuse mexicaine en rétention

— 

Il y a des voix qui portent plus que d'autres. Surtout lorsqu'elles sont derrière les murs d'un centre de rétention. Mardi, celui de Cornebarrieu a accueilli la chanteuse mexicaine engagée Silvia Abalos, résidant en Belgique depuis huit ans. Une privation de liberté dénoncée par de nombreux militants politiques, le consul s'en serait même mêlé. Arrêtée à son retour de vacances d'Espagne, à la frontière, elle reconnaît que son titre n'était pas en règle. «Ma demande de renouvellement de titre de séjour est en cours à Bruxelles. J'ai commis une erreur et je devrais être relâchée rapidement. Mais j'ai pu constater sur place la situation de certaines personnes, comme cette femme d'Arménie et qui se trouve dans cette prison depuis 41 jours sans visite», déplore l'artiste. «Son cas n'est pas unique, ils sont nombreux avec un titre de séjour en cours de renouvellement à se retrouver en prison», relaie Lionel Claus de la Cimade, association présente à Cornebarrieu.