La vente d'Isochem envisagée

©2006 20 minutes

— 

La SNPE pourrait vendre son pôle chimie fine, dont Isochem qui emploie encore une centaine de personnes à Toulouse. Un porte-parole du groupe a confirmé hier le lancement d'une étude « pour déterminer les meilleures options stratégiques ». Expliquant les difficultés d'Isochem en partie par l'explosion de l'usine AZF, il a ajouté que ce processus pourrait passer « par une vente ou un partenariat ». « Nous avons l'impression que l'option du partenariat est privilégiée. Donc ne nous sommes pas encore inquiets », réagit Michel Martinez, de la CGT.