Toulouse

Soupçons autour de la concession d'un parking

Une association conteste la concession du parking souterrain du Capitole. Actions citoyennes à Toulouse (ATC) soupçonne Vinci Park et la mairie de « collusion ». Dans un courrier envoyé lundi au maire, elle évoque « un délit de favoritisme ».

Une association conteste la concession du parking souterrain du Capitole. Actions citoyennes à Toulouse (ATC) soupçonne Vinci Park et la mairie de « collusion ». Dans un courrier envoyé lundi au maire, elle évoque « un délit de favoritisme ».

En 2003, la mairie a anticipé de trois ans la fin de la concession au motif que le parking nécessitait une « modernisation ». Le concessionnaire Sogeparc, filiale de Vinci, a été indemnisé à hauteur de 3,6 millions d'euros. Une somme correspondant, en gros, aux trois ans de manque à gagner. Mais, à l'issue du nouvel appel d'offres, c'est Vinci qui a remporté le contrat pour vingt ans de plus. « Je pense qu'il y a matière à enquête », dit Christophe Lèguevaques, avocat, membre du PS et président d'ACT. Il menace de saisir la justice si la mairie ne le fait pas dans les quatre mois. La municipalité n'a pas souhaité commenter l'affaire hier. « Nous avons participé à un appel d'offres. Nous l'avons remporté, c'est tout à fait transparent », indique pour sa part Frédéric Demazeau, le directeur régional de Vinci Park.

H. M.