L'Espagne remonte la Garonne

— 

Bal sévillan, flamenco et chansons populaires. Pour la cinquième année consécutive, Toulouse se fera espagnole samedi*, le temps d'une soirée festive et gratuite sur le quai de l'Exil républicain espagnol. L'événement a été créé en 2009, 70 ans après la Retirada, cet exil massif de démocrates fuyant le régime franquiste. Ces réfugiés et leurs descendants ont marqué de leur empreinte la ville rose, où il est admis qu'un habitant sur trois a des origines ibériques. Pour beaucoup, cette soirée, où l'on pourra apporter son pique-nique, sonnera donc comme un retour aux sources. Cette édition met à l'honneur les voix féminines avec d'abord les trois «doyennes» de Las Correleras de Lebrija, sorte de version espagnole du Buena vista social club cubain. L'invitée d'honneur sera Buika. Cette réfugiée de Guinée Equatoriale qui a grandi dans un quartier gitan de Majorque est une des nouvelles reines du flamenco.