Les travaux publics à la peine

— 

T. Le Friant, président de la FRTP.
T. Le Friant, président de la FRTP. — Fred Scheiber/20 Minutes

Il ne voit pas vraiment le bout du tunnel. Thierry Le Friant, le tout nouveau président de la Fédération régionale des travaux publics (FRTP), prend ses fonctions dans une conjoncture morose. Ce, malgré l'approche des élections municipales 2014. «En général ces périodes son propices à l'activité, mais nous ne ressentons pas la surchauffe habituelle», souligne-t-il. En Midi-Pyrénées, où il emploie plus de 13 000 salariés, le secteur a enregistré une baisse de chiffre d'affaires de 7, 6 % l'an dernier et de 1, 5 % au premier trimestre. Depuis 2007, il a subi 2 300 pertes d'emplois et 105 défaillances d'entreprises. Et dans une région où près des trois-quarts de l'activité de la filière dépend de la commande publique, les professionnels comptent avant tout sur les élus. La FRTP est à l'origine de la création d'un Observatoire de la qualité de service des infrastructures (Orquasi). Il a lancé un audit exhaustif de tous les réseaux (routier, d'assainissement, ferroviaire, etc.). L'objectif est d'aider les élus à dépenser mieux en ciblant les priorités.