Nouvelle désillusiondes salariés

— 

Le 17 mai, la direction de Sanofi acceptait le maintien de 500 emplois sur son site toulousain, suivant les préconisations du rapport Saintouil, commandité par le ministère du Redressement productif. Moins d'un mois et demi plus tard, le groupe pharmaceutique envisage de réduire à nouveau ce nombre à 364 postes, répartis entre les plateformes de recherche et technologiques, ainsi que les fonctions support. Un nouveau coup de massue pour les salariés. «Mais nous sommes maintenant habitués à une certaine déloyauté de la direction. Ces nouveaux éléments sont concordants avec la volonté d'externaliser et de se désengager», déplore Laurent Besson-Imbert, délégué syndical Sud Chimie. Il espère une mobilisation des salariés lors des prochaines journées de négociation, les 2 et 9 juillet. B. C.