«Si le président veut que je reste, je resterai»

Propos recueillis par Nicolas Stival

— 

Au TFC depuis 2011, Abdennour (23 ans) est une valeur très sûre de Ligue 1.
Au TFC depuis 2011, Abdennour (23 ans) est une valeur très sûre de Ligue 1. — F. Scheiber/20 Minutes

En congés depuis le 16 juin et un match en Guinée Equatoriale (1-1) avec la Tunisie, Aymen Abdennour profite de sa famille au pays. Le défenseur central du TFC (23 ans) a pris le temps de nous répondre pour évoquer, entre autres, le recrutement du TFC et son propre avenir.

Avec la Tunisie, vous êtes à deux matchs du Mondial 2014 au Brésil...

On va finir premiers de notre groupe. Il nous reste une confrontation aller-retour pour nous qualifier (contre le premier d'un autre groupe africain). C'est un rêve pour moi, pour tous les joueurs et pour tous les Tunisiens.

Quand reviendrez-vous à Toulouse ?

Comme j'ai joué en sélection, j'ai droit à une semaine supplémentaire de vacances (jusqu'au 4 juillet).

Le TFC a recruté un nouveau défenseur central, le Serbe Spajic…

Je ne le connais pas. Mais je fais confiance au staff et aux dirigeants.

La défense devra être plus solide que la saison dernière…

L'an dernier (en 2011-12), nous avions terminé meilleure défense (ex aequo avec Montpellier). Cette saison, nous n'avons pas été trop costauds (9

e

). Il y a des hauts et des bas, ça arrive.

Quel sera l'objectif du TFC lors de la saison qui arrive ?

Faire mieux que la 10

e

place de la saison dernière. Nous avons des qualités et des super joueurs pour cela.

Même si certains, comme Capoue, sont sur le départ…

Peut-être qu'ils partiront, peut-être pas…

On vous prête des contacts avec des clubs russes ou encore Monaco. Qu'en est-il ?

Je suis sous contrat avec Toulouse jusqu'en 2017. Si, selon le président (Olivier Sadran), il faut que je parte, je partirai. S'il veut que je reste, je resterai.