Le Clandé retourne à la clandestinité

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

L'expulsion des squatters du Clandé, hier matin, a semé la pagaille en centre-ville. Accompagnés d'un huissier et d'un serrurier, les policiers se sont présentés à 9 h 30 au nº 9 de la rue de Quéven. « Nous étions trois quand ils sont arrivés. Ils ont voulu aller très vite et ont refusé de faire l'inventaire de nos affaires », raconte Morgane, qui vivait là depuis dix ans.

Une fois à la rue, les habitants ont rapidement alerté les habitués de cette maison, devenue une « institution culturelle ». Soixante à quatre-vingts personnes ont alors convergé vers le Clandé. « Certains étaient armés de barres de fer et cinq fonctionnaires ont été blessés », témoigne un policier. Les échauffourées ont également fait un blessé dans l'autre camp. La manifestation s'est poursuivie par un blocus des boulevards et l'incendie de quelques containers, avant une nouvelle intervention des CRS qui ont poussé les contestataires vers la place Arnaud-Bernard. En début de soirée, ils convergeaient vers La Chapelle, autre squat culturel menacé d'expulsion.

Mais pour l'étrange maison à gargouilles de la rue de Quéven, placée depuis hier sous bonne garde, la page semble bel et bien tournée. « Un acquéreur a mis une option dessus depuis plusieurs années », indique la Ligue contre le cancer, qui a reçu le bâtiment par leg il y a dix ans. « Pendant cinq ans, les squatters l'ont occupé avec notre accord et avec la promesse de partir quand nous le demanderions. Et l'avis d'expulsion courait depuis cinq autres années », explique Marie-Ange Léophonte, la directrice départementale de l'association. La préfecture a prévenu la Ligue il y a trois jours et a choisi d'agir quelques jours avant la trêve hivernale des expulsions. « Mais nous n'avions pas fait le forcing et nous sommes désolés pour ceux qui se retrouvent à la rue », précise l'association.

Hélène Ménal

Le Clandé était devenu un lieu emblématique. Il ouvrait à tous ses ateliers, sa bibliothèque alternative, sa salle de projection...