Les collectivités veulent une rallonge pour leurs projets

©2006 20 minutes

— 

D'ici à 2013, plusieurs projets, économique, ferroviaire ou encore environnemental, seront financés conjointement par l'Etat, la région et les collectivités territoriales. Mais l'enveloppe financière de 445 millions d'euros proposée par le gouvernement est jugée insuffisante localement. Il manquerait 188 millions d'euros pour réaliser les projets suivants.

Transport ferroviaire Les gares de Montauban, Tarbes, Albi ou encore Cahors ne seront pas aménagées en gares multimodales. Aucun investissement n'est prévu pour la modernisation des voies ferrées du quart nord-est de la région, qui permettrait l'amélioration de la circulation.

Environnement Les projets de réseaux de chaleur bois ne seront pas financés.

Culture Les musées Ingres de Montauban, Henri-Martin de Cahors ou Goya de Castres ne pourront pas être rénovés et modernisés.

Universités Aucun moyen n'est destiné à la réalisation du projet d'école d'ingénieurs à Castres. La rénovation des restaurants universitaires du Mirail et Paul-Sabatier pourraient être retardés.

Economie 80 % des aides sont destinés aux deux pôles de compétitivité cancer-bio-santé et aéronautique-espace-systèmes embarqués. Aucun fond n'est destiné à l'agroalimentaire, premier employeur de la région. Aucune aide n'est envisagée pour la création, transmission et reprise d'entreprises. Pas de soutien pour le secteur touristique non plus.

Béatrice Colin

Si l'Etat rallonge son enveloppe de 188 millions d'euros, portant à 633 millions sa participation, le conseil régional apportera 679 millions et les autres collectivités 581 millions. Ces contre-propositions seront présentées au préfet qui les fera remonter. La réponse de Paris est attendue avant la fin de l'année.