Le cirque va prendre l'air

Julie Rimbert
— 
" La Cohorte des forts fragiles " participe à la parade du festival.
" La Cohorte des forts fragiles " participe à la parade du festival. — F . Scheiber / 20 Minutes


De drôles de machines en fer sur lesquelles évoluent des contorsionnistes ou des jongleurs. « La Cohorte des forts fragiles » est l'un des spectacles que pourra découvrir samedi le public à l'occasion du festival Toulouse en piste. Cette manifestation, qui réunit plus de 1 000 artistes professionnels et amateurs, débutera avec une scène ouverte, rassemblant des danseurs, du cirque et des chorégraphes, au Grand Rond. Elle se terminera par un bouquet final sur la place du Capitole.



Spectacles aériens



Pour cette cinquième édition, le thème retenu est «Dé/lier l'in/vertébré», fil rouge du festival articulé en trois temps. «La parade est mise en jeu comme une colonne In/vertébrale capable de se lier/délier, souligne Albin Warette, directeur artistique du festival. Chacun de ses éléments vertèbres et donc chaque objet de déambulation est lui-même apte à jouer de ces ingrédients». Les participants ont mis un an à construire leurs machines. La parade partira des allées François-Verdier pour rejoindre le Capitole. Six compagnies présenteront alors des spectacles aériens dont Tancrède Melet, un funambule qui traversera la place sur un fil à plus de 18 mètres de hauteur.