Des papiers après 42 jours de grève de la faim

©2006 20 minutes

— 

Hier matin, le ministère de l'Intérieur s'est engagé à délivrer un titre de séjour de trois mois à un homme en grève de la faim depuis quarante-deux jours. D'origine algérienne, il vit en France depuis une vingtaine d'années et a en charge son fils de treize ans. En contrat à durée indéterminée, il s'était vu refuser le renouvellement de son titre de séjour en avril et avait perdu de fait son emploi. Sans solution, il avait entamer son mouvement de grève de la faim le 13 septembre, avant d'être hospitalisé vendredi soir sur la demande de son médecin, François Simon, qui jugeait la situation samedi matin « révoltante ». Son titre de séjour provisoire est assorti d'une autorisation de travail.