«Mariage pour tous»: Toulouse prépare les premières noces

Béatrice Colin

— 

Toulouse, le 23 avril 2013. Une foule a envahi la place du Capitole pour célébrer l'ouverture du mariage aux couples homosexuels alors que la loi «mariage pour tous» a été votée au parlement le jour même.
Toulouse, le 23 avril 2013. Une foule a envahi la place du Capitole pour célébrer l'ouverture du mariage aux couples homosexuels alors que la loi «mariage pour tous» a été votée au parlement le jour même. — Fred Scheiber

Samedi 15 juin, alors qu’à l’extérieur la Gay Pride battra son plein, sous les ors du Capitole, Eloïse, 28 ans, et Zoé, 25 ans, échangeront à 14 h 15 leurs vœux devant le maire de Toulouse. Ce sera le premier mariage d’un couple homosexuel prononcé dans la fameuse salle des Illustres. Si le symbole est important, Zoé veut avant tout qu’il soit celui «de [leur] amour».

Une vingtaine de demandes

Pacsée depuis le début de l’année, en couple depuis une année, la jeune Toulousaine a toujours eu l’idée qu’un jour elle épouserait sa compagne. Rattrapée par le débat, cette militante y voit «une ouverture de droits plus forte que celle du Pacs». Notamment vis-à-vis des enfants qu’elles désirent avoir un jour. «Mais pas tout de suite, nous avons envie de profiter avant, nous avons des projets de voyage», explique Zoé. Une fois mariée, elle sait «que rien n’est jamais acquis, il faut continuer le combat car il y a de l’homophobie et il y en aura toujours, certains sont même fiers d’être homophobes et de se battre contre l’égalité des droits.» Pour l’heure, elle se consacre aux préparatifs du mariage. Et elle n’est pas la seule. Les services de la mairie de la Ville rose ont enregistré une vingtaine de demandes, dont certaines déposées avant même le vote de la loi Taubira, ouvrant le mariage aux couples homosexuels.