Affaire Merah: Troisième mise en examen pour complicité

— 

Plus d'un an après les assassinats perpétrés par Mohamed Merah, un troisième individu a été mis en examen samedi pour «complicité d'assassinats en relation avec une entreprise de nature terroriste». Interpellé mardi après-midi en Haute-Garonne, Fetah Malki aurait selon les enquêteurs «fourni au moins deux armes» au tueur, mais aussi le gilet pare-balles qu'il portait lors du siège de son appartement.

C'est grâce à l'une des armes retrouvées chez Mohamed Merah que la sous-direction antiterroriste de la police judiciaire a pu remonter cette piste, même si une erreur de référencement aurait ralenti la recherche. L'inculpé n'est pas un étranger des services de police. Connu pour des faits de délinquance, il est lui aussi originaire du quartier des Izards. Au même titre que les deux autres mis en examen, Abdelkader, le frère du tueur, et depuis le 18 mai, Mohamed Mounir Meskine, soupçonné d'avoir participé au vol du scooter.