Avec Spajic, le TFC confirme son cap à l'Est

— 

Spajic arrive de l'Etoile Rouge Belgrade, comme Vidic (Manchester United).
Spajic arrive de l'Etoile Rouge Belgrade, comme Vidic (Manchester United). — Milosavljevic/Sipa

Un défenseur central serbe, Uros Spajic (20 ans), après un milieu droit roumain, Mihai Roman (28 ans, 10 sélections). Le TFC a choisi l'Europe de l'Est pour lancer sa campagne estivale de recrutement. Alors que Roman avait été laissé libre par le Rapid Bucarest, en déroute financière, le récent dixième de L1 a versé entre 1 et 1, 5 million d'euros pour attirer Spajic, sous contrat jusqu'en juin 2015 avec l'Etoile Rouge de Belgrade. Le grand rival du Partizan, qui demandait initialement 2, 7 millions d'euros pour l'international moins de 21 ans, connaît aussi de gros problèmes économiques. C'est pour cela que l'ancien club du Toulousain Pavle Ninkov a dû lâcher son grand espoir, également courtisé par quelques prétendants russes. «Spajic [1, 86 m] est bon de la tête, puissant, très rapide, doté d'un bon sens du placement et d'un bon jeu long, détaille Milos Markovic, rédacteur en chef du site Sportske.net. Il s'est imposé comme titulaire lors de la seconde partie de la saison. En 19 matchs, il n'a pas vraiment montré de points faibles, sinon, peut-être, dans le jeu court. C'est le prochain Nemanja Vidic !» L'arrière central de Manchester United est une référence mondiale à un poste où la Serbie est bien pourvue, avec également Subotic (Dortmund), Nastasic (Manchester City) et Bisevac (Lyon). En attendant que Spajic, lié au TFC jusqu'en juin 2017, rejoigne ce panthéon…