Les anciens Molex ne lâchent rien

— 

Me Benhamou, avocate des Molex.
Me Benhamou, avocate des Molex. — f. scheiber/20 minutes

Ils sont loin d'en avoir fini avec la justice. Les 23 représentants du personnel de l'usine Molex étaient de retour mardi matin devant le tribunal administratif pour un nouveau bras de fer, cette fois contre l'Etat. Ils contestent leur licenciement en mars 2010 par le ministre du Travail, Eric Woerth, alors que l'inspection du travail s'était prononcée contre. Rappelant la programmation de la fermeture dès 2007, et l'absence de justification pour des raisons économiques, le rapporteur public a demandé l'annulation de ces licenciements. Un avis en faveur des ex-employés salué par leur avocate. «Le représentant de l'Etat se range à la cause des Molex en soulignant les erreurs du ministre qui plaidait pour un licenciement économique alors que ce motif a été annulé par la justice», explique Pascale Benhamou. S'ils obtiennent gain de cause, les 23 salariés pourront se tourner vers les prud'hommes et demander le paiement de leur salaire depuis leur licenciement. La décision du tribunal administratif, mise en délibéré, devrait être connue d'ici un mois. J. R.