Chacun manifeste sa couleur

Béatrice Colin

— 

Les partisans du " mariage pour tous " se sont réunis mardi, place du Capitole.
Les partisans du " mariage pour tous " se sont réunis mardi, place du Capitole. — F. Scheiber/20 Minutes

Cela faisait 25 ans qu'il attendait ce moment-là. Alors, lorsque Claude Bartolone a annoncé à 17 h le résultat du vote, à l'Espace des diversités, Jean Sakiroff a été submergé par l'émotion. Chargé de mission «Lutte contre les discriminations» à la ville de Toulouse, il sera certainement l'un des premiers à s'unir devant le maire de Toulouse avec Jean-Bernard, son ami depuis quinze ans. Celui qui figurait déjà parmi les premiers pacsés de France regrette aujourd'hui «l'ambiance agressive de ces derniers jours. Cela ressemble à ce que nous avions vécu lorsque le Pacs a été adopté.» Et d'ajouter : «Il faut passer à autre chose.» En fin de journée, il a rallié la place du Capitole pour fêter cette victoire et agiter sous les fenêtres de l'hôtel de ville le drapeau arc-en-ciel. «Il reste encore une petite étape, celle du recours que nous annoncent les anti, mais le Conseil constitutionnel s'est déjà prononcé sur le sujet et a indiqué qu'il ne reviendrait pas sur la loi», martèle le président toulousain de l'association Arc-en-Ciel, François Pierron. Reste à attendre le décret d'application. «Mais il ne faut pas croire qu'une fois qu'il sera pris, il va y avoir une ruée vers la mairie. Il y aura un petit boom au début, mais les homosexuels restent une minorité», relève le militant qui a pris grand soin de ne pas croiser la route des opposants.

Défilé des « anti »


Les 350 représentants de la Manif pour tous ont défilé dans les rues de Toulouse, reprenant en cœur «Hollande, ta loi ont en veut pas». «La question de la filiation reste primordiale, on ne lâchera rien, nous déposerons tous les recours possibles», lâche cette mère de famille de l'agglomération toulousaine. Pour elle, cette marche est importante, «loin d'être un baroud d'honneur». Lire aussi page 5