Le Stade ne se laisse pas abattre

Nicolas Stival

— 

Blessé au genou, Vincent Clerc (ici contre Trévise, le 13 janvier en Coupe d'Europe) ne reviendra pas avant octobre.
Blessé au genou, Vincent Clerc (ici contre Trévise, le 13 janvier en Coupe d'Europe) ne reviendra pas avant octobre. — F. Scheiber/20 Minutes

En tee-shirt et sur des béquilles, Vincent Clerc quitte le centre d'entraînement du Stade Toulousain, ce lundi midi. Blessé au genou droit samedi à Clermont (39-17), l'ailier international (31 ans, 67 sélections) complète ce qu'il vient d'annoncer sur son compte Twitter : le ligament croisé antérieur est rompu, une opération est programmée en début de semaine prochaine, son retour est espéré pour octobre ou novembre. Quelques minutes plus tard, Guy Novès évoque «une énorme tuile». «C'est presque injuste», ajoute le manager général stadiste, par ailleurs beau-père de Clerc. Eliminé de la Coupe d'Europe dès la phase de poules, «condamné» à un barrage à domicile pour atteindre les demi-finales, le 10 ou 11 mai, et maintenant privé d'un élément majeur pour l'épilogue du Top 14, le champion de France mange son pain noir.

Mais Novès tient un discours positif. «C'est bien de lutter contre l'adversité, assène-t-il. Cela fait partie du caractère que doit avoir le joueur toulousain, cette capacité à relever tous les défis.» Le patron sportif du club se fait presque mystique. «C'est notre destin. Le match de Clermont est très intéressant. Il nous permet de croire en notre étoile.» La blessure de Clerc peut-elle permettre de resserrer encore les rangs, en cette période cruciale ? «Je ne pense pas que l'équipe ait besoin de cela pour être soudée, balaie Novès. Elle a démontré à Paris [succès contre le Racing-Métro, 26-27], à Montpellier [défaite, 10-8] et à Montferrand sa capacité à être soudée, à relever des défis et à progresser. C'est ce que je ressens malgré le paradoxe des 40 points pris avec un essai accordé [celui du Clermontois Stanley] qui n'y est pas et des situations d'essais que nous aurions pu finaliser. L'écart aurait été plus cohérent.»

Même s'il reste un ultime match de poule, contre Grenoble, le 4 mai à Ernest-Wallon, les Rouge et Noir sont déjà tournés vers le barrage, sans doute au Stadium. Ils espèrent d'ici là le rétablissement du 3e ligne aile Jean Bouilhou (mollet), de l'arrière Clément Poitrenaud (pubalgie), voire de l'arrière-ailier Maxime Médard (côtes), qui pourrait suppléer Clerc. Mais aussi le retour de leurs vertus défensives, égarées ce week-end au stade Michelin.