Didier Houi : «Les glaciers pyrénéens reculent»

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

Didier Houi, directeur de l'agence régionale pour l'environnement.

Quel impact a le réchauffement sur notre région ?

Depuis 1950 la température terrestre a augmenté de près d'1 ºC. Ce serait un petit peu plus élevé en Midi-Pyrénées et dans le Sud Ouest. Ce qui nous frappe, c'est le recul des glaciers des Pyrénées. Ils sont passés de 25 km2 en 1900 à 5 km2 aujourd'hui. Si la tendance se poursuit, il se pourrait qu'il n'y en ait plus dans vingt-cinq ans.

Et la végétation ?

On observe un décalage de deux semaines sur la floraison depuis dix ans.

Est-ce grave ?

C'est un signe du réchauffement. Pour les glaciers, si on a plus de stock de neige mais de l'eau à l'année pour les nappes ce n'est pas dramatique. Par contre cela peut avoir un effet économique sur les stations de ski dont les pistes sont à moins de 1500 m d'altitude.

D'où proviennent les gaz à effet de serre en Midi-Pyrénées ?

Selon l'Observatoire de l'énergie de Midi-Pyrénées, des transports en premier, puis de l'habitat.

Comment peut-on les réduire ?

On peut s'équiper en chauffe-eau solaire. Dans notre région, on va en installer plus de 2 500 cette année. Pour chacun, c'est une tonne de CO2 en moins. Il y a aussi un gisement de bois qu'on peut exploiter.

Recueilli par B. C.