Projet de transport cherche financement

©2006 20 minutes

— 

Hier, lors d'un comité syndical de Tisséo-SMTC, le maire de L'Union a réitéré sa demande de prolongement de la ligne B vers le nord est toulousain. Une alternative au projet, aujourd'hui compromis, de transports en commun en site propre sur l'ex RN 88. « J'avais déjà fait cette proposition en 2004, aujourd'hui ce projet devient pressant et prioritaire car cette voie est l'un des plus chargées avec 50 000 véhicules par jour », a insisté Georges Beyney. Le problème reste son financement. D'une vingtaine de millions pour les aménagements nécessaires à un bus en site propre, le prolongement de ligne de métro se chiffre lui en centaine de millions. Et il existe déjà un projet d'extension de la ligne B vers Labège, bien avancé et inscrit au plan de déplacement urbain de 2001. Se refusant à mettre ces deux projets en concurrence, François-Régis Valette, président du Sicoval, estime que « la question est avant tout de savoir quels vont être les nouveaux statuts du SMTC et quels seront les financements apportés par les collectivités, notamment le conseil général ».

Béatrice Colin