Des bureaux réquisitionnés

— 

Plus de 400 m2 de bureaux à l'abandon en plein centre-ville : la «cible» était parfaite pour le collectif Droit au logement (DAL). Ce dernier a officialisé mardi la «réquisition» de cet étage d'un immeuble de la rue Delpech, près d'Esquirol. Selon les militants, les locaux appartiennent au Groupe Klesia, spécialisé dans la prévoyance et les retraites complémentaires. Ils seraient inutilisés depuis 2008. Le DAL compte y installer huit familles sans-abri et rappelle qu'il y a entre «2 000 et 16 000 logements vacants à Toulouse».