Surchauffe en vue sur les réseaux

Béatrice colin

— 

RTE investira 30 millions € en région.
RTE investira 30 millions € en région. — F. Scheiber/20 minutes

Tout le monde rêve d'avoir de la fraîcheur en été et de la chaleur en hiver. Pour y parvenir, les habitants de Midi-Pyrénées montent le thermostat en hiver et installent des climatisations pour l'été. C'est l'une des causes de la hausse de 5, 3 % de la consommation régionale d'électricité en 2012, à laquelle vient s'ajouter l'évolution démographique de l'agglomération toulousaine. En six ans, avec + 6, 4 %, elle a progressé presque deux fois plus vite que la consommation nationale (3, 7 %).

Relier les énergies renouvelables


«Il faut aujourd'hui adapter le réseau électrique, en particulier celui qui remonte des Pyrénées, où se trouve la production hydraulique, vers Toulouse. Aujourd'hui il sature et n'est plus en capacité d'accueillir de nouvelles sources de productions», a relevé jeudi Denis Hoffmann, le directeur régional du Réseau de transport d'électricité (RTE) lors d'un bilan. Or l'enjeu du débat sur la transition énergétique est bien d'arriver à développer, et raccorder, les énergies renouvelables pour qu'elles représentent d'ici à 2025 la moitié de la production. En Midi-Pyrénées, la production hydraulique, solaire, thermique ou éolienne permet déjà de couvrir 55 % des besoins régionaux.