Dans l'antre de Monsieur Carnaval

Maylis Jean-Préau

— 

Derniers préparatifs jeudi dans un hangar, près des Arènes.
Derniers préparatifs jeudi dans un hangar, près des Arènes. — F. Scehiebr/20 Minutes

Ultime coup de peinture sur les ailes du toucan géant. Dans cet immense hangar, Monsieur Carnaval vit ses derniers instants alors que les chars font l'objet de toutes les attentions. Il ne leur reste plus que quelques heures pour intégrer la parade du carnaval. «Les camions sont arrivés ici il y a une semaine, mais cela fait des mois que les participants planchent sur leurs décors», explique Laurent Vildary, membre du comité d'organisation.

Des chars engagés


Au beau milieu de cette caverne d'Ali Baba, des jeunes accrochent d'innombrables crustacés en carton sur un petit train. C'est le char des Pourquoi pas nous, un atelier de percussions constitué d'adolescents handicapés, associé pour l'événement à la batucada de l'Institut des jeunes aveugles. «Ces 47 musiciens donnent une autre image du handicap», se réjouit Betty Langelotti, éducatrice à l'hôpital de Muret. Un peu plus loin, le char Le monde des sourds met lui aussi en avant une façon peu commune de faire la fête : «Nous allons faire découvrir au public la culture des sourds avec un concert en chant signé. Nous chantons les paroles en langue des signes sur de la musique !», explique Florence Houmad, d'Action culturelle tous signes. Les économies d'énergies elles aussi sont à la fête. Le char de Tisséo est tracté par deux chevaux de trait, la machine des Passagers d'Ana Chrome avance grâce à la force de douze zombies et le toucan géant de la batucada Blocodaqui est fixé sur deux vélos.

■ Programme

A 19 h 30, le défilé part des Allées Jean-Jaurès jusqu'au Port de la Viguerie où Monsieur Carnaval sera jugé. Pour assister à sa condamnation, il faut s'installer à 22 h à la Daurade. Vers 23 h, les chars ouvriront des bals, sur le Pont-Neuf, au cours Dillon et place Olivier. Sur le parcours, la circulation sera perturbée dès 15 h.